La vie d’une nouvelle maman

Vous allez probablement être d’accord avec moi que devenir maman ça change pas mal tous les aspect de notre univers ?
Le sommeil en moins , les cheveux en bataille simplement attaché en queue de cheval, les repas gastronomique à la Ricardo qui deviennent des p’tits plats réchauffés qui se mange en 3 bouchés et demi , la vie sexuel de notre couple qui «start» son hibernation, mais le plus gros changement est, je crois, notre vie sociale .
Les sorties entre amies deviennent de lointains souvenirs, les soirées improvisées, les nuits blanches à jaser… quand on devient maman notre cercle d’amis rapetisse peu à peu et je trouve que c’est le point le plus difficile à accepter . Continuer de lire La vie d’une nouvelle maman

La routine. Plate, pas plate, elle revient!

Ici, nous aimons bien la routine durant l’année scolaire. Ayant cinq enfants, dont trois à l’école, nous n’avons pas tant le choix. C’est sécurisant et plus facile de s’y retrouver avec les soupers, les corvées, les devoirs et les leçons…
Ceci dit, l’été c’est tout le contraire! L’absence de routine fait tellement de bien à tous et chacun! Continuer de lire La routine. Plate, pas plate, elle revient!

Enceinte sans le savoir

Du plus loin que je me souvienne, je n’ai jamais voulu d’enfants. Je voulais voyager, m’impliquer dans plein de choses et je travaillais énormément. Clairement pas une vie pour avoir des enfants. Je ne savais même pas ce que je voulais faire dans la vie. J’accumulais les formations et je commençais des DEC que je ne finissais pas… pensant me trouver quelque part.. et puis un fameux 23 décembre, j’ai finalement trouvé mon x. Continuer de lire Enceinte sans le savoir

Quand l’angoisse de la rentrée nous affecte plus que nos enfants

Dernièrement en stories sur les réseaux sociaux je vous dévoilais ma crainte quant aux profs de mes enfants. Là attention, je ne dis pas que ce sont des personnes dangereuses et que j’ai peur pour mes enfants, loin de là! Mais je mentionnais qu’aucun d’entre eux ou presque (3/4) n’avait eu le professeur que je pensais. Après avoir dévoilé mon angoisse sur les réseaux, quelqu’un est venu m’écrire en privé pour me dire que : «C loooooourd!»… mais je pense que j’en avais besoin et tant pis pour elle. Aussi la rentrée s’est passée différemment et ça n’a fait qu’augmenter mon stress: plus aucun jeux pour trouver son professeur. Et surtout: aucun parent avec les enfants. Continuer de lire Quand l’angoisse de la rentrée nous affecte plus que nos enfants