Surprise à Niagara

Si vous suivez ma page quotidiennement, vous avez sans doute vu passé que je réservais une sacrée surprise à ma meilleure amie pour sa fête! Et oui, nous l’avons amené à Niagara! Je dis nous puisque nous étions avec son meilleur ami de Montréal et ma grande amie également de Montréal! On y a dormi 2 nuits, et les journées ont été tellement remplies c’était fou! Contrairement à ce qu’on pense, il n’y a pas juste les chutes à Niagara! On a bien sûr visité celles-ci dans tous les sens (même en dessous), mais on a aussi visité cette ville touristique dans tous les angles. Bref, ici, je vous raconte notre trip entre amis, les indices que je lui ai donné, et ses réactions.

2 semaines avant, les codes et les messages louches.

Alors tout a commencé lorsqu’elle a reçu des messages codés à la maison. Bon, je lui ai donné le premier chez moi, je n’ai pas pu m’en empêcher! En résumé, les messages lui donnait rendez-vous le 26 juillet à 7h00. Je lui annonçais que nous partions 3 jours, qu’elle ne partait pas seule (celui-ci était vague je voulais qu’elle ait la surprise de voir son meilleur ami débarquer), qu’elle devait préparer des CDs, son appareil photo, ainsi que son maillot. C’était tellement vague en gros qu’elle n’avait, malgré les indices, aucune idée d’où nous allions.

Les indices que je lui ai donnés avant chaque activité!

Premier jour

Alors la veille j’attend que mes complices arrive à la maison. Ils sont arrivé vers 21h00, ayant croisé deux trains sur leur route. On est énervé, c’est demain le grand jour! Alors on place déjà nos bagages dans l’auto, on gonfle les ballons, on décore l’intérieur de la voiture aussi. On se couche vers 23h30, et j’ai les yeux grand ouvert. J’imagine Josée avec la même énergie dans son lit! J’imagine que je finis par m’endormir parce que je me réveille à 5h30 le lendemain matin. Merde. J’avais mis mon alarme à 6h30…mais je suis vraiment incapable de dormir. Vu que tout est prêt, la seule chose que je trouve à faire d’ici notre départ à 6h40 c’est de me mettre du vernis sur les ongles. Oui…à 5h30 du matin! Steve était déjà réveillé, mais Kim dormait encore. Je ne voulais donc pas faire de bruit!

Arrive enfin notre heure de départ! On est prêt en moins de 2 minutes et on part! On imaginait toutes sortes de scénario, allant de Steve caché dans la valise du char jusqu’à Steve attendant sur un coin de rue en faisant du pouce avec Kim haha! Finalement, il avait besoin d’aller au guichet, donc je les ai laissé à la banque à 2 pas de chez Josée. J’arrive donc chez elle à 7h00 pile! Je rentre et lui tend ses accessoires. Une couronne, un collier et un gros macaron, le tout mentionnant qu’elle fêtait ses 30 ans. Alors que je la pensais prête pour 7h00, elle me dit qu’elle transfert ses photos sur l’ordi! Oups, je pense aussitôt à Steve et Kim qui nous attendent, j’espère que ça ne sera pas trop long. Je lui mentionne quand même qu’on a un horaire, et de ne pas trop tarder. Hihi!

Du bling-bling pour la fêté!

On finit par sortir, son conjoint nous suit pour lui dire au revoir. Elle voit rapidement la valise et les décorations et est estomaqué! Mission accomplie pour la surprise!

Elle n’a jamais remarqué que c’était full bagage (pour 4) hihihi!

Alors on décolle et on s’arrête à la banque. Comme le Tim est devant elle pense que c’est l’endroit où nous allons. Quand je sors mon téléphone pour filmer la réaction elle me demande ce que je fais. Et c’est là qu’elle aperçoit Steve et Kim! Les larmes de joie de voir son meilleur ami qu’elle ne voit pas assez souvent et de qui elle s’ennuie. Elle venait tout juste de lui parler par texto parce qu’il lui a dit de lui décrire sa journée au fur et à mesure, qu’il se levait pour aller travailler. Hihihi! C’était parfait et elle ne s’y attendait pas du tout, c’est tout en larme qu’elle a accueillit nos acolytes!

Nous sommes enfin réunis, on décolle!

Ensuite voilà la route qui commence! 7h10 de route à faire, rajoutons nos arrêts, un bon 8h00-9h00 de route! Mais elle ne sait toujours pas où nous allons! On embarque sur l’autoroute 30 et Kim me dit de faire 52km. La réaction de Josée: «Oh my god 52km!!!!» HAHAHA!!! Tu sais pas ce qui t’attend ma belle! Mais on continue! Et on passe à un péage. La première fois pour mes 3 acolytes, on fête ça avec de la bonne musique. On arrive en Ontario et elle se demande toujours où on va! Pause-pipi pour tous et on redécolle!

Je lui donne une feuille où il est écrit: «Faire un road trip sans savoir où je m’en vais». Il y a une case à cocher. Cette phrase vient de sa bucket list! (Liste des choses à faire avant de mourir). CHECK! 3h00 plus tard on s’arrête pour dîner. Ça fait du bien de se dégourdir un peu! On arrive pile à la bonne heure puisque quelques minutes après la file est interminable pour les restos! On repart et c’est parfait, il fait beau, on respire le grand air. Il me reste un peu plus d’un quart de gaz, et on fait un arrêt pour gazer, au cas où. Et une chance qu’on l’a fait!

Environ 1-2h plus tard, on arrive à Toronto…et c’est du trafic partout. Accident et heure de pointe se mêle et on ne roule pratiquement pas. Grosse canicule, aucun vent, on a presque plus d’eau dans le char c’est terrible. Il y a 6 voies d’un côté et 6 voies de l’autre. J’ai rarement vu un aussi gros trafic! Il est 15h00. On finit par en sortir, mais on ne roule presque jamais à bonne vitesse, le trafic s’étend encore longtemps même si au moins nous roulons. On finit par arriver vers 18h00. Bien sûr, avec les indications sur l’autoroute, elle a finit par deviner notre destination environ 1h30 avant notre arrivée. Elle avait l’air contente, mais je pense qu’à ce moment là elle se demandait bien ce que nous allions faire tout ce temps à regarder des chutes haha!

On arrive à l’hôtel, une gentille dame nous accueille. Nous avons choisi Motel 6 pour nous loger pendant le week-end et je ne le regrette vraiment pas! L’espace est propre, la chambre modeste mais CLIMATISÉE haha, accès à une piscine, et surtout à 20 minutes de marche des chutes, donc pas besoin de payer des parking à 45$ la journée. Bref, on dépose nos sacs dans la chambre, on prend une petite pause et on part déjà à l’aventure.

Ma tronche après presque 10 heures de conduite!

INDICE # 1: Comme un oiseau, allons voir la ville de haut. Quand on sort de l’hôtel, je me dis qu’on va sortir le GPS. On me répond que c’est pas nécessaire et je comprend pas pourquoi. Je veux pas me perdre ici moi t’sais! Mais je pars à rire en me retournant parce que l’endroit où on va est juste là. Très à la vue. La Skylon Tour, qui nous donne une vue magnifique sur les chutes et la ville. 12 minutes nous sépare de celle-ci. Quand on monte, c’est par un ascenseur avec une vitre. Mais comme c’est touristique, il pousse quasiment pour faire entrer le maximum de gens dans l’ascenseur ce qui était pas très cool, quand t’as déjà peur des hauteurs, tu deviens soudainement claustrophobe! Rendu en haut…la tour bouge. Je vous jure. Pas très rassurant, mais le vent pogne dedans. On regarde dehors au travers les fenêtres et je me sens de nouveau en sécurité petit-à-petit. Et puis on sort dehors et ça me prend de nouveau quelques secondes avant de gérer l’altitude. Mais quand c’est fait…c’est juste trop magnifique. Notre première vue des chutes a été mémorable.

Josée qui admire la vue…

Après notre petit moment en haut de la tour nous devions aller au buffet. Mais nous aurions dû réserver parce que c’est plein. Prochaines places disponibles à 21 heures ce soir. On oublie ça on se trouvera un resto en direction des chutes.

Donc on quitte la Skylon Tour la tête encore dans les airs. On marche en essayant de trouver un chemin en direction des chutes…ce qui s’avère un peu compliqué. Après un peu de «zigonage», on traverse un pont et on arrive en ville! Ça me faisait penser un peu au vieux port de Montréal. En marchant, on voit une femme qui distribue des cartons avec un rabais dessus. Ben crime! Allons à ce resto! Les prix ont l’air bien et en plus on a un rabais (2$ mais quand même!). Alors on l’installe, on commande des drinks, le serveur est courtois, il a même fait un effort pour parler français. Wow! Et puis on commande nos repas et c’est là que ça se gâte. La pizza de Steve est tiède et molle, puis ma salade a des crevettes mais j’avais demandé du poulet. Je les retire, il m’apporte du poulet à côté. Puis je constate que la vinaigrette n’est pas non plus la bonne. À noter, il ne prenait justement aucune note. Donc c’est soit son erreur ou l’erreur du cuisinier je ne sais pas. Mais on me ramène le bon plat, et c’est magique dans ma bouche c’est très bon. On passe un bon moment, il y a même un chansonnier et il est doué. Et vient le temps des factures. On l’attend 45 minutes. Le resto manque cruellement de personnel, notre serveur court comme une poule pas de tête. On finit par avoir nos factures…mais aucun rabais ne sont apposés. On lui mentionne après un autre 20 minutes d’attente, et il revient avec seulement l’une des factures qui a un rabais. Je mentionne que nos plats coûtent presque toutes la même chose et que même si j’ai pris une salade, j’ai ajouté du poulet, c’est un repas principal. Ce n’est pas une entrée. Mais le «bonhomme» m’obstine et ne nous donnera pas le rabais. T’sais quand tu vienne à ce resto parce que justement tu en a eu un… et précisons aussi qu’il a pris nos cartons de rabais dès le début. Comme s’il voulait qu’on les oublie. Bref, m’obstiner en anglais bof…donc j’ai arrêté d’insister et je suis allé les noter 1 étoile sur Facebook. J’ai mentionné notre histoire, le ton arrogant du serveur qui avait l’air de me dire: «Tu vas tu vraiment me gosser pour 2$»…non c’est pas pour 2$ mais pour le principe de la crosse d’attirer des clients avec ça et de leur refuser ensuite. Alors je ne recommande pas le Coco’s à cause de cette situation. Si ça vient du patron c’est encore plus mérité. leur notre a passé de 4,3 à 4,2. Kin toé. (Je sais j’suis bébé la la, mais après 10 heures de route, j’avais pas la patience de m’obstiner plus longtemps mais je voulais que le message passe).

Bonne bouffe…mauvais service 😦

Ensuite on part vers l’hôtel. Bien oui tu as bien lu. On est pas allé aux chutes! Parce qu’on était arrivé au resto à 19h00 et on a quitté à 21h00. Bref on repart pis la petite marche de santé nous fait du bien. On arrive à la chambre, on prend chacun une douche et on se couche. Quelques personnes font le tour de leur cell, la lumière me dérange alors je mets mon oreiller dans mon visage. Je ne veux pas les empêcher de vivre non plus. Mais peu de temps après, Steve et Josée rient. Mais rient beaucoup. Ça arrête pas pis j’suis brûlé pis le serveur m’a mis de mauvaise humeur. Alors qu’est-ce que je dis? «Y’a un Tim 24 heures l’autre bord de la rue.» Pouhaha! Vous avez le droit de me trouver fendante hahaha! Dans mon esprit à ce moment-là ça voulait vraiment juste dire, sérieux vous pouvez niaiser jusqu’à 3h00 du matin en allant au tim pis vous m’aurez pas bougonneuse à côté. Mais je pense que je les ai froissé, oups! Ça été le silence jusqu’au lendemain matin!

Deuxième jour

Ce matin-là, on se lève tôt. Je me réveille par moi-même vers 6:30. INDICE # 2: Il y a 365 jours on s’envoyait en l’air, prépare toi à le faire différemment! Ne vous faites pas de scénarios, on a sauté en parachute l’année dernière pour ma fête de 30 ans. Et pour la sienne cette année nous sommes aller faire de la tyrolienne vers les chutes Niagara. Donc on quitte l’hôtel vers 7h30, on va se chercher du Tim (ben oui on est au Canada, donc pas trop dépaysé). On marche ensuite vers notre destination, et elle ne sait pas encore ce qu’on va faire. On passe sur Cliffton Hill, une rue remplie de bâtisses spéciales, pleins de couleurs et des personnages connus. Arrivant tous au bout de la rue, Josée le voit toute suite… «On s’en va pas faire ça?!?!» Oui oui!!! Oh my god si vous aviez vu sa face! L’anticipation, la terreur, mais aussi le plaisir, la surprise! On a croisé que des personnes sympathiques aux kiosques et on a dû signer une décharge comme pour le parachute l’année dernière. Puis on monte et on peut sauter toutes ensemble. Steve nous attend en bas, il ne voulait pas le faire, et je respecte ça. Donc arrivé en haut, avec nos casques, on se fait préparer avec tout l’attirail.

Oooohhh la la ça s’en vient!!

On est finalement attaché à la tyrolienne et c’est un départ!! Comme si on volait vers les chutes! Arrivé en bas, on entre dans un kiosque, et un jeune homme nous présente nos images, nos vidéos. Mais il est parfait. Il présente ça comme un vendeur de Starfrit, c’était un show à lui tout seul. «Look at your OH MY GOD face!!!» (Regarde ta face qui dit OH MY GOD), «OH!!! You’re living like there’s no tomorrow!!!!» (OH!!! Tu vis comme s’il n’y avait pas de lendemain!!).

C’est nous trois!! À gauche moi, au centre Josée, et à droite Kim!

Bref, on a acheté le forfait haha! Nous sommes revenu au point de départ en voiture, un peu comme les jeep dans Jurassic Park haha! On a pu admirer un peu les chutes.

On admire la vue, en route vers la deuxième activité de la journée (3e au total)

Ensuite, on rejoint notre ami, et c’est partit pour l’ INDICE # 3: Allons voir ce qui se cache en dessous. Et oui, c’est bien en DESSOUS des chutes! Josée n’y croyait pas…c’est pas possible!! Alors on marche jusqu’au bout des chutes. On achète nos billets et on descend quelques étages dans les escaliers, et beaucoup d’autres en ascenseur. On met le fameux poncho jaune et on découvre la cave derrière les chutes. On longe un long corridor humide, ça sent la cave, c’est mouillé partout.

Un passage vers les chutes! Il y avait une clôture bien sûr juste devant nous.

Sur le coup je suis un peu déçu, je croyais que ça se serait plus spectaculaire! C’est beaucoup d’eau qui tombe, mais on ne la voit pas vraiment, c’est blanc (au moins c’pas jaune ou vert haha), et parfois de l’eau entre lors des coups de vent. Ce qui l’était c’était le son. Loin de remplir un bain, l’eau de déverse par milliers de litres d’eau par seconde. Oui t’as bien lu par SECONDE. Deux des emplacements étaient vraiment sous les chutes, et le troisième était à l’extérieur où on voyait sur le côté des chutes et c’était encore plus beau. La bruine nous trempait, je dégouttais littéralement. Je n’ai pas mis mon capuchon parce qu’avec la chaleur je voulais être rafraîchit. C’est comblé que nous avons quitté «Journey behind the falls». Par contre, j’avoue que c’était dispendieux pour le peu de temps que nous y sommes resté.

À côté des chutes, à leur niveau…c’était spectaculaire.

Viens ensuite l’INDICE # 4: Comme un enfant, allons nous amuser souvent. Et on marche jusqu’à Cliffton Hill. La place où se trouve des arcades, des maisons hantées, des expériences 6D, un musée de cire, des mini-putt, bref…nous avions des passes pour 6 activités! On décide d’aller dîner toute suite. C’est à ce moment qu’on s’est rendu compte que le zéro déchet c’est populaire au Québec…mais pas encore au Canada. Les cups de ketchup sont en plastique, des pailles sont mises dans TOUS les breuvages. Encore une fois on arrivé au bon moment, une file gigantesque est apparu peu de temps après notre arrivée pour commander.

Nous avons commencé avec le musée de cire. Comme partout je crois, quelques unes des statues étaient bien faite, c’était fou! Mais la majorité c’était n’importe quoi haha! Mini-maison hanté à la fin, c’était bien!

La plus belle statue, versus deux des pires haha!

Ensuite c’était les arcades, et la chasse aux fantômes. Un petit chariot (comme ceux de la maison hanté de La Ronde dans le temps) nous amène dans un endroit obscure et on doit viser tous les fantômes qu’on voit. Steve et moi avons eu plus de 1000 points et Kim et Josée moins. Elles ont clamé que leur fusil ne fonctionnait pas. Je pense que Steve et moi sommes juste de meilleurs chasseurs de fantômes haha!

Imaginez la chanson de Gosthbuster. On est des héros.

Et puis le film 6D. Josée et moi avions l’air de deux enfants, on a vraiment tripé, on riait, criait, et on tenait notre banc très fort! Pour ceux qui ignore ce qu’est le 6D: c’est comme un cinéma 3D mais avec du vent, des bancs qui bougent et de la lumière! Ce film se déroulait au Far-West où un cowboy tentait d’arrêter un voleur. S’ensuit une course dans un chariot dans les mines. Ça m’a fait penser au vidéo sur Facebook du papa qui tient son enfant dans un panier de linge et qui suit ce que les montagnes russes faisaient.

Les bancs du cinéma 6D! Remarquez les poignées!

Après on a joué un peu aux arcades, c’était bien! Je me suis fait avaler des jetons…mais j’ai aussi appris que je suis vraiment bonne pour viser haha! Dans la plupart, quand tu gagnes, ils te donnent des coupons et quand tu as assez de coupons tu peux les échanger contre quelque chose. J’ai eu la chance de pouvoir en échanger…contre des collants de vaches hahaha!

Mes collants de vaches à 35 tickets. Ça m’a ruiné.

Par la suite, on a essayé notre première maison hantée (celle de Frankeinstein), et c’était vraiment très cool! Steve a dit par la suite qu’il avait perdu sa dignité quelque part entre la 2e et 3e maison hanté hahaha!!! On a tous crié, et on se tenait tous la main. Je pense que si je m’y étais promené seule j’aurais vraiment moins réagi, mais l’entraînement de groupe a fait le travail. C’était fou, les monstres ou le vent sort quand on s’y attend le moins.

Un extrait de la maison hanté…

On a ensuite été tué des zombies. C’est probablement pas le genre de choses que j’aurais choisis de faire par moi-même mais ça faisait partit de notre passe. C’est l’attente la plus longue que nous avons eu durant notre séjour et je crois que nous avons attendu une vingtaine de minutes. On a vraiment été chanceux! Bref «Zombie attack» c’est un film 6D, avec des fusils. C’était vraiment hot. Par contre j’ai utilisé la même technique que pour les fantômes et il ne fallait pas hahaha!! Je tirais sur un jusqu’à ce qu’il tombe. Mais il aurait fallu que je tire un coup sur chaque. Kim a pris sa revanche en tout cas sur le jeu des fantômes puisqu’elle a remporté la première place parmi les 30 personnes présentes! C’est sa photo qu’on a acclamé! La mienne j’avais l’air d’une tueuse…au moins j’avais le look! On a hurlé de fierté!! haha!

Les zombies…on arrive!!!!

Nous nous sommes ensuite dirigé vers la grande roue, où nous n’avons pas eu une grande attente non plus grâce à la «Funpass» que nous avions.

La grande roue!

Je n’étais vraiment pas à l’aise au début, mais comme à la tour Skylon, je m’y suis habitué. Nous avons pu voir encore une fois la ville de haut, et aussi le quartier de Clifton hill. Kim est resté inconfortable tout le long par contre. On a fait 3-4 tours et c’était terminé. Enfin!

On voit bien qui est zen et qui ne l’est pas haha!

Par la suite, on a pas pu s’empêcher d’aller faire une autre maison hantée! Avec de vraies personnes cette fois! Des murmures, du noir total, des sifflements de psychopathes…c’était parfait! Jusqu’à ce qu’on avance pas assez vite au goût d’un acteur et qu’il nous dise d’avancer…reste dans ton rôle au moins ou continue de nous faire peur, on va s’en aller t’sais! Alors à cause de ça j’ai préféré la première (Frankeinstein). Nous avons finit notre après-midi au mini-putt avec les dinosaures! Ils sont vraiment gros et bien fait! Le gros point négatif c’est le volcan au milieu. C’est bien beau de loin mais pour les joueurs à côté c’était mortel. Il crachait du feu au 3-4 minutes et la flamme était immense. C’était tellement désagréable, qu’aussitôt la flamme sortit tout l’monde s’exclamait «AAaaahhhhh!!» de frustration. Imagine…y fait 40 degrés, on meurt déjà, et t’ouvre un four de 1000 degrés à côté. Ouf! On avait hâte de finir notre game, mais c’était bien malgré tout!

La photo est juste trop parfaite haha! Hey Josée t’as un dinosaure derrière toi! Hein? Haaaaaaaa!!!!!!!!!!!!!!

Finalement, on part à la recherche d’un restaurant, c’est l’heure du souper! On ne sait pas trop, et finalement l’un de nous propose Boston pizza, juste à côté de nous, abordable. Vendu! Et OH MY GOD!!!! Tout le contraire de la veille, le service impeccable, tout était bon, et même excellent, le drink qu’on a pris était juste trop parfait et goûtait le pop cycle 3 couleurs (fusée). Josée et moi on s’est même fait des amis au bar (un couple de québécois qui venait de Lévis je crois). Bref c’était parfait: fettucini sauce rosé avec du bacon…c’est ce que j’ai pris…si j’avais pu en ramener dans mes poches je l’aurais fait.

La seule chose c’est que mon pain à l’ail gratiné était pas à l’ail hahaha!

Après le souper on s’est promené jusqu’à 20h sur Clifton hill, puis on est partit vers notre dernière destination. Durant un court moment Josée a appelé sa famille comme à chaque jour depuis vendredi. C’est un petit moment pour parler à son chum et chacun de ses enfants. J’ai croqué le moment sur vif!

C’est l’eau de la salle de bain haha! Portez plutôt attention à son sourire lorsqu’elle leur parle!

Indice # 5: Viens voir comme ça coule à flot, viens voir le feu qui sera en haut. On descend avec le funiculaire au niveau de l’eau. Une belle petite terrasse nous attend avec un DJ, des petites cantines, et surtout: les bateaux.

Une si belle vue avant l’embarquement!

Ben oui! Embarquement à 21h00, départ à 21h30. On s’en va voir les chutes la nuit et surtout: les feux d’artifices en étant sur le bateau! Par contre, on s’est levé à 6h30 et on a marché toute la journée. On est brûlé raide, on est debout dans le bateau. Les feux ont commencé après qu’on ait pu regarder les chutes de près. On voyait bien les chutes des États-Unis, mais les chutes canadiennes avaient tellement de bruine que le soir c’était presque impossible d’y voir quelque chose, même s’ils mettent des grosses lumières dessus. Mais quel beau moment!! Avec les feux c’était juste…WOW! Ils ont duré 5 minutes. Je m’attendais à plus, mais dans l’état qu’était tout nos pieds…c’était quasiment mieux!

Couleur licorne dans les chutes!

On est presque sortit dans les premier, on est remonté par le funiculaire et nous avons marché jusqu’à l’hôtel. La plus longue demie-heure du week-end. Nous devions marcher dans la rue tellement il y avait de monde sur les trottoirs! Arrivé à notre chambre: douche et dodo! On était tellement épuisé qu’on a rit pendant 20 minutes pour rien. C’est aussi un moment que je me rappellerai longtemps même si on ne voyait rien. C’était parfait.

Troisième journée

Le lendemain matin, on voulait prendre le temps d’aller dans la piscine mais elle était fermée. Donc pas de piscine finalement ce week-end, on a pas eu le temps! Nous sommes allés déjeuner dans un resto à côté de l’hôtel et c’était vraiment bon. Déjeuner traditionnel pour moi. Et quand on a demandé combien c’était pour du vrai sirop…on devait acheter une bouteille d’a peu près 60 ml pour environ 16$!!! On a pris du bon sirop de poteau loll!

C’est les bouteilles dans le fond hihi! Bon appétit!

Nous sommes ensuite aller au magasin de souvenirs où j’ai acheter des souvenirs pour mes enfants, mon chum, et moi. J’ai jasé avec la madame de la boutique et elle était tellement sympathique si j’y retourne c’est là que je vais pour mes souvenirs!!

Boutique souvenirs!

Et voilà! C’était un départ!

Dernier selfie avec le vent et les cheveux de tous les côtés haha!

On a roulé encore avec toutes sortes de musique. Et à côté de Toronto, mon muffler a commencé a faire du bruit. J’étais pas contente parce que j’ai fait inspecté l’auto, on a faire des réparations avant le départ pour être sur que tout ait bien pendant la fin de semaine. Pis t’sais…c’était pas un p’tit bruit de muffler c’était le pire que j’avais entendu jusqu’à maintenant sur mon char. Mais pas le choix! On doit repartir, il nous reste 6h00 de route! Alors on repart! Je fais attention de ne pas pogner de trou, mais parfois y’a des craques que je ne peux pas éviter. On arrive finalement au Québec, on voit les pancartes. Ouf, enfin chez nous! HAHAHA! C’est ce que vous croyiez? Quand j’suis avec ma meilleure amie en char…y s’passe toujours quelque chose avec mes véhicules. Une fois ça a été la batterie, une fois la valve EGR, une autre fois un pneu, une autre fois l’huile…pis là? Le muffler traîne à terre. Y’est pas juste troué, déssoudé là, y’a un bord qui a lâché, pis y traîne à terre!!! Quand on roule, on dirait qu’on revient d’une lune de miel entre amis avec des «cacannes» en arrière! Mais là c’est en dessous. J’suis en panique totale. Mon chum me répond: «Qu’est-c’est tu veux je fasse…»! Je sais pas!!! Dis-moi juste quoi faire t’sais! Mes amis insiste pour qu’on reparte comme ça. Je sais pu quoi faire alors je pars. On passe par des p’tites routes qu’on se dit… si on le perd y’a moins de chance qu’on tue quelqu’un t’sais. Fack on rentre dans Valleyfield. Un monsieur me fait signe, j’lui fais signe de «oui oui ça va on contrôle», alors que j’suis sur qu’on va crever. LOL! Bon peut-être pas mais je le feel vraiment pas. Et on arrive à une lumière, puis arrive ce qu’il doit arriver. La police est derrière moi et vient s’arrêter à côté. Il me dit gentiment que j’ai de quoi qui traîne derrière, que je peux pas rouler de même, que ça fait des flammèches t’sais. Oups, on a pas pensé à ça… il me dit d’aller dans un garage. Je lui explique quand il me le demande que je vais à Granby, que c’est pour ça que je passe dans les p’tites rues. Mais bien évidemment il insiste que je ne peux pas rouler avec ça. J’lui demande le garage le plus proche donc je vais au Canadian Tire.

On attend dans le parking!

J’appelle mon chum, je le supplie d’appeler sa soeur, je sais qu’elle est pas trop loin. Par chance, elle m’appelle toute suite et s’en vient. Non mais quelle chance d’avoir ma belle soeur proche!! Sinon ça aurait pris plus de temps et ça aurait été plus compliqué mettons! J’lui serrai reconnaissante à jamais! Ouf! Et on est finalement arrivé chez nous à 21h00 dimanche soir.

Fait que voici le monstre qui s’enflamme quand on le touche! (bon des étincelles mais quand même)

C’est pas finit. Le char on l’a payé 1200$ il y a 1 an et demi. Et pour réparer ça…ça nous coûterait dans les 4 chiffres. Fait que en gros le char est scrap. Mon chum l’a fait coupé et il l’a ramené avec l’aide de son ami Pat. Maudit que c’est plate de finir ça de même, mais y’a toujours des anecdotes de char quand on part en roadtrip pis on en fait partit c’est sûr.

Beau coucher de soleil dans un char qui roule sans étincelle, merci à ma belle-soeur Marilyn!

Fait que finalement, c’est un voyage qui va rester graver dans ma mémoire. Pour les bonnes raisons, c’était mémorable. J’ai rempli ma banque à souvenir, et clairement ça sera à faire avec mes enfants! Mais avec plus de temps et sensiblement la même organisation, mais plus allégée! J’ai adoré passer du temps avec chacun d’entre eux. J’ai pu passer du temps avec ma chum de Montréal que je vois pas assez souvent. J’ai appris à connaître Steve, un bon vivant qui m’a fait rire souvent et qui m’a fait aimé le voyage encore plus. Et surtout, j’ai pu vivre mon premier voyage avec ma meilleure amie, la fille avec qui j’ai pas besoin de parler pour me faire comprendre. La fille qui me connait parfois mieux que moi-même, la fille avec qui rien n’est compliquée, et tout n’est que du bonheur. On a le bonheur facile, pis j’aime partager ça avec elle. Ça ma chum c’était pour tes 30 ans. J’espère que t’as aimé ça autant que moi. C’est un cadeau de ma part, mais aussi de la part de Steve et de Kim. J’espère être encore là dans 10 ans pour organiser quelque chose d’aussi, sinon encore plus grandiose.

Je t’aime Josée Valcourt. «Je serai là, toujours pour toi, n’importe où quand tu voudras!» Citation de Lorie! HAHAHA!

Une réflexion sur “Surprise à Niagara

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s