Les années du silence, les grandes familles dans le temps

Y’a de ces lectures qu’on entend parler et qui nous tente pas du tout. La couverture est une peinture traditionnelle de personnages sans visage, l’auteure est reconnue auprès des personnes âgées comme étant excellente. En gros… pleines de préjugés, je repoussais l’idée de lire Les années du silence par Louise Tremblay D’Essiambre pendant des années. J’irais même jusqu’à dire que j’avais peur que ce soit plate. Carrément.

Les années du silence, Tome 1 (La tourmente)

Et puis un jour j’ai trouvé les 4 premiers tomes de la série à rabais dans une vente de livres usagés. Je me suis dit qu’un jour je leur donnerais leur chance. Et puis ce jour est arrivé. Sachez-le les seuls romans québécois que j’ai lu était ceux d’Amélie Dubois et de Patrick Senécal (ha oui et les contes interdits bien sûr). Alors on était loin des émotions fortes, du moins c’est ce que je croyais, avec ces romans des années 1900 tranquille comme dirait ma mère!

Les années du silence, Tome 2 (La délivrance)

Et puis une page à la fois, une soirée à la fois, je suis tombé en amour avec les personnages. Mais aussi avec l’auteure. Loin d’être monotone, y’a de la couleur partout, et des émotions partout. Cécile, Jérôme, Rolande, Dominique et François. J’ai des frissons en écrivant ces noms-là, c’est pas peu dire!! Au début du premier livre, on y trouve un lexique. Je me suis demandé en maudit dans quoi je m’embarquais! Un roman peuplé de « icitte », « a c’t’heure », « envoye »… ça me tente pas de rétrograder dans mon écrit t’sais?! Haha!

Les années du silence, Tome 3 (La sérénité)

Mais ce ne sont que les dialogues qui en comportent, et encore, je trouve que ça ajoute du réalisme québécois. Parce que c’est vrai qu’on parle « de même ». Fa’que me vois-tu pas toé chose à avouere adoré ça c’t’es ptits romans là! Pas beaucoup de page, ça se lit tellement bien, le premier et le deuxième c’est à lire dans le confort de votre foyer parce que j’dois avoir « braillé » la moitié des pages. Mais justement ça raconte quoi au juste?

Les années du silence, Tome 4 (La destiné)

Cécile 17 ans, aime Jérôme. Une chose en amenant une autre… elle se retrouve enceinte…mais hors du mariage. Hors de question pour le père de Cécile de salir la réputation des Veilleux pour un enfant avant le mariage! Elle sera envoyé à Québec le temps qu’elle accouche et ensuite reviendra comme si rien était. Mais Cécile a son mot à dire. Est-ce que ça se passera vraiment comme ça? Aussi simplement? Vous savez comme moi, si vous êtes parent, être OBLIGER de donner son enfant en adoption… ça a surement de quoi de déchirant. Là-bas elle rencontre Rolande, 13 ans… qui se fait toujours regarder de travers. Ça se peux-tu être enceinte à 13 ans! Quelle « guedaille »!! Bien entendu c’est ce qu’ils pensent tous là-bas. Y’en a plus à savoir sur elle en tout cas.

Voilà. J’ai envie de mettre un 10/10. Vous devez lire ça. Plus les tomes avancent et plus on avance en année. Au tome 1, nous sommes en 1943 dans le temps de la guerre où Jérôme a bien peur d’aller s’il ne marie pas Cécile rapidement. Le tome 4, nous sommes en 1996. Les personnages vieillissent, ont-ils une famille? Les problématiques sont beaucoup plus actuelles. Sébastien qui vit dans la rue, François qui tente de l’aider. Bref…! Vous devez absolument découvrir ça!! Et je cherche le tome 5 et 6 si jamais…! Hihi!!

Bonne lecture!!! 🥰

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s