Nombreux et heureux: la vie parfaite des familles nombreuses

J’adore cette émission à Canal vie. La deuxième saison vient à peine de terminer et j’ai déjà hâte à la prochaine. J’avoue même que si je garde le câble c’est en partie pour La famille Groulx et l’émission Nombreux et heureux! Ceci dit, ça a brassé dernièrement dans les groupes de familles nombreuses, les avis vont tous dans le même sens malgré tout: quelles familles extraordinaires, et surtout inspirantes!

Par contre, j’avoue que j’ai de la difficulté à m’associer à ces familles télévisées. J’ai six enfants, et ce n’est pas toujours rose même si j’adore plus que tout ma famille et que je ne ferais rien différemment. Mais à la télé, on n’y voit que du feu : des parents patients, des enfants qui font ce qu’on leur demande sans rouspéter. On sait tous que c’est la magie de la télé, mais on ne peut s’empêcher de se demander ce qu’on fait de travers, pourquoi chez nous ce n’est pas comme ça? J’irais même plus loin dans ma réflexion… est-ce une bonne idée de ne montrer que du beau? On commence à vendre le rêve des familles nombreuses. L’harmonie, l’entraide, les câlins sont bel et bien présents dans une famille nombreuse, mais il n’y a pas que ça. Si on reste conscient que tout n’est pas parfait, c’est bien. Mais si on éprouve déjà de la difficulté avec 1 ou 2 enfants, en faire 5 autres n’arrangera pas les choses et c’est ce dont j’ai peur avec des émissions comme celle-là.

Pour ma part, j’aime cette émission parce que je me reconnais parfois, je vois quelques trucs et conseils des parents qui me rejoignent plutôt bien! Quand je les vois faire l’épicerie avec 2-3 paniers: c’est nous ça! Quand je vois des étrangers compter leurs enfants, ça nous arrive aussi! Quand je vois des yeux ronds quand la maman annonce qu’elle en 10, je me reconnais aussi! Mais, quand je vois des familles nombreuses voyager, je ne nous reconnais pas, quand je les vois aller au cinéma une fois par mois non plus. Quand je les vois apprécier un bon souper au restaurant toute la gang je ne nous reconnais pas dans le scénario. Ici on est juste 8. Ici, ça nous coûte 150$ un souper au resto, je ne peux pas faire ça souvent, faute de moyen, mais aussi faute de patience. Je ne peux pas non plus voyager, aller à Québec (de Granby) avec 4 enfants il y a quelques années, nous en a coûté 1000$ pour 1 journée et demi d’activités, de repas, et d’essence. Le cinéma? Au dessus de 100$ la sortie. Sortie de couple? HA-HA!

Cette année, on s’est fait offrir un moment Chez Archibald, un dîner de cabane à sucre à plusieurs services. C’était bon et même excellent! Les enfants ont été patients et ça m’a bien évidemment surprise!

Alors voilà, je pense que c’est bien ce genre d’émission, ça nous permet de voir une façette de leur vie, mais je dis bien une façette. Parce que ce n’est pas toujours facile pour personne. Mais à la télé on ne montrera pas les parents qui sont épuisés pendant une gastro, ni le manque de patience quand ça fait 14 fois qu’on répète la même chose. On ne montrera pas non plus, l’appel de la direction parce que le plus vieux s’est battus, ou qu’il fait une crise. On ne montrera pas l’envie de pleurer de la maman quand l’enfant a fait un mauvais coup (un méchant gros dégât par exemple), on les voit rire. C’est si drôle et divertissant.

Mais pas toujours. Et ce qui rend les moments difficiles passables, ce sont les beaux moments qu’on voit souvent à la télé. Ce sont les soirées cinémas, dans le salon, avec des doudous, des chips pis des bonbons. Ce sont les cadeaux fait à l’école pour la St-Valentin, la fête des mères ou la fêtes des pères, c’est les larmes de joie quand on lit ce qui sort de leur grand coeur écrit avec leurs petites mains. C’est de les voir jouer un samedi matin, à la table, à un jeu de société tout l’monde ensemble, dans le respect, la patience, et l’altruisme. C’est de recevoir des commentaires agréables à propos de tes enfants, comme ils sont si bien élevés. C’est de voir leurs yeux briller quand on dit qu’on part pour la journée faire des activités gratuites (je vous jure que ça existe!). C’est tout ça et plus encore… qui fait qu’on a une famille nombreuse. Les bons et les moins bons moments, la maladie et la santé, la peine et la joie. L’un ne va pas sans l’autre. C’est ÇA la vie parfaite des familles nombreuses…!

Ma famille à moi, parfaitement imparfaite!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s